Le naturel politique selon Aristote

  • Annick Jaulin Professeur Émérite (Philosophie), Université Panthéon-Sorbonne, UMR 7219 SPHÈRE;
Keywords: animal politique, Aristote, cité, constitution, loi, nature

Abstract

Quel est le sens de « nature » dans la célèbre formule aristotélicienne : « l’humain est, par nature, un animal politique » ? Dans le cadre d’un débat avec les thèses du Socrate de la République, la référence à un naturel politique signifie que la cité n’est pas l’effet d’un manque, mais l’expression d’un désir positif. Ainsi, il n’y a pas pour l’être humain un état de nature antérieur à l’existence politique. Ce qui ne signifie pas que tout ce qui est politique est naturel.

References

Chiron, Pierre (2007), Aristote. Rhétorique, Paris: Flammarion.
Destrée, Pierre (2000), “Aristote et la question du droit naturel“, Phronesis 45 (3): 220–239.
Kullmann, Wolfgang (1993), “L’image de l’homme dans la pensée politique d’Aristote”, dans Pierre Aubenque (dir.), Aristote politique, Paros: PUF.
Strauss, Léo (1987), La cité et l’homme, Paris: Agora.
Vegetti, Mario (2002), “Normal, naturel, normatif dans l’éthique d’Aristote”, dans Gilbert Romeyer-Dherbey (dir.), L’excellence de la vie: sur l’Éthique à Nicomaque et l’Éthique à Eudème d’Aristote, Paris: Vrin.
Published
2018-06-25
Section
HUMAN BEINGS BETWEEN ANIMALS AND POLITICS